Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Derniers sujets

TDF groupe 2 11/07

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TDF groupe 2 11/07

Message par armand83 le Lun 4 Juil - 12:36

Report de la partie du 07/07
19h chez Marc

- Marc ok
- Jo ok
- Martin ok
- Laurent ok
- Michel ok


Dernière édition par armand83 le Lun 11 Juil - 11:34, édité 2 fois
avatar
armand83

Messages : 1696
Date d'inscription : 28/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: TDF groupe 2 11/07

Message par michel philippe le Lun 4 Juil - 13:33

ok pour moi

michel philippe

Messages : 52
Date d'inscription : 16/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: TDF groupe 2 11/07

Message par sppaj / Jo le Dim 10 Juil - 3:20

J-1 : Très disponible, très impatient !
avatar
sppaj / Jo

Messages : 818
Date d'inscription : 30/04/2014
Age : 34
Localisation : LaSeyneGelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: TDF groupe 2 11/07

Message par Makina le Dim 10 Juil - 17:15

Dispo comme dit pas Sms
avatar
Makina

Messages : 193
Date d'inscription : 24/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: TDF groupe 2 11/07

Message par sppaj / Jo le Mar 12 Juil - 16:27

La quête pour retrouver les nordiennes enlevées touchait à son but. Mes compagnons avaient mis la main sur l'une d'entre elles. Il ne nous restait qu'à prendre d'assaut la maison de passe pour délivrer les quatre captives.
Mais Baudemard était introuvable, et il m'a fallu laisser à Hugues l'initiative de récupérer les demoiselles.

L'assaut fut prodigieux, et pour autant pyrotechnique. Brandon, Capitaine de la garde, se lança à travers une fenêtre du premier étage. Il se défît de plusieurs gardes avant d'affronter le chef de ce service d'ordre, et deux de ses compères. Un feu éclata, puis fut rapidement éteint. Brandon fut blessé à de nombreuses reprises avant d'être rejoint par Ser Ganon, et le puissant chevalier se rua à son tour, gauche et sur de mauvais appuis, au combat qui l'attendait. Les soudards se battaient comme des lions et rapidement la Muraille fut pris de court, et reçut à son tour bon nombre d'estafilades.
Lorsque le combat fut finalement terminé, et que gisaient sur les coussins de satin les corps maculés de sang de nos ennemis, Hugues fit son apparition avec les filles, ravies d'être délivrées.

Plusieurs heures passèrent. Le temps pour notre groupe de rejoindre nos points de ralliement respectifs, et pour qu'une nouvelle menace se profile.
En effets, les bas-fonds desquels nous avons repêché nos nordiennes regorgeaient de malfrats à la solde d'une organisation criminelle locale : la rose rouge.
Pour ma part, j'avais "commandé" un navire de fret susceptible de nous faire quitter la ville. Et alors que j'attendais mes compagnons avec Baudemard, Hugues me fit quérir à l'auberge, et m'annonça que les mendiants et le bas peuple de la ville étaient aux trousses de nos deux combattants. Il fallait partir vite.
Nous mîmes les 4 blondes à l'abris sous la garde de Hugues, avant que je ne rejoigne le navire. Brandon et Ser Ganon, à quelques mètres de là, étaient cernés par des gueux bien armés.
Nos deux combattants, à l'article de la mort, trouvèrent le courage de se diriger vers moi. N'écoutant pas les ordres du capitaine du navire, qui me braillait de laisser mes hommes derrière moi, je me saisis du puissant Ganon pour lui faire traverser la frèle planche qui nous permît de rejoindre le pont, pendant que Brandon, derrière son inviolable écu, gagnait du temps.
Le Capitaine de la garde finît pourtant par défaillir, emporté par une armée d'ennemis jusque dans le port qui donnait son nom à la ville.
Ne comptant que sur sa hargne légendaire et son 7 en athlétisme, il put passer par dessous la quille du navire, puis être secouru, sous l’œil plein de fougue de nos poursuivants, qui nous maudirent.

Nous récupérâmes les donzelles et leur protecteur, Hugues, sur une plage comme convenu, et prîmes la route de Salvemer. Au plus fort de l'hiver, le trajet était difficile, et les blessures de nos hommes mirent des jours à se refermer.
Nous fûmes pourtant ravis de retrouver notre demeure enneigée, et de ramener saines et sauves, une partie des captives de l'Île aux Ours.

Ces derniers avaient un dernier secret à nous révéler, que nous primes avec un peu de frayeur, et pas mal d'audace : Le navire d'esclavagistes La Julie, qui transportait les Nordiennes, n'avait fait qu'une halte à port Lannis, et devait se rendre ensuite avec le reste des captives, vers la Cité Libre de Penthos ...
avatar
sppaj / Jo

Messages : 818
Date d'inscription : 30/04/2014
Age : 34
Localisation : LaSeyneGelles

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum